Savoir peindre, un rêve inaccessible ?

Savoir peindre, un rêve inaccessible ?
Apprenti peintre à 18 mois

Apprenti peintre à 18 mois

Non, ce rêve n’est pas inaccessible ! Il faut accepter de reconnaître que du potentiel, vous en avez. C’est le plus dur de l’affaire (Ah ! la petite voix quand tu nous tiens…) ! Ensuite, si besoin, il faut savoir se faire guider dans ses premiers pas. Prendre des cours dans une Ecole, auprès d’un peintre professionnel, fréquenter un atelier de peinture, lire les manuels d’apprentissage, suivre des tutoriaux pour débutants sur internet… ? En ce qui me concerne, je n’ai rien fait de tout cela, parce qu’aucune de ces méthodes ne répond à mes attentes.

Bien que mes seules approches des arts plastiques remontent à la classe de sixième, je ne voulais pas prendre des cours, car l’idée d’ingurgiter pendant des heures des explications sur les épaisseurs de traits, la perspective, les ombres, etc, me rebutait beaucoup. D’accord ! ce sont des notions capitales à acquérir. Mais ce que je désirais, c’était un résultat rapide, pas après six mois ou un an d’entraînement. Un peintre aguerri m’a montré comment peindre une tête de bonhomme de façon abstraite, accessible aux très grands débutants, pour m’inciter à m’inscrire à son club. Non ! J’aime le figuratif.

Un jour, j’ai acheté une toile sur châssis, un assortiment de petits tubes de peinture acrylique, un jeu de pinceau et hop, je me suis lancée, toute seule. Quelques heures plus tard, mon premier tableau de portrait réaliste a vu le jour.

Vous souhaitez savoir comment j’ai procédé ? A suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.