Regarder

Regarder

Oeil2Faisons le test de regarder l’arbre en face de nous. Ne cherchons pas à le reconnaître. Peu importe qu’il soit un chêne, un tilleul ou un olivier. Le nommer, c’est faire intervenir un concept. Or, un concept n’est qu’une invention de la pensée. Le concept ne fait pas l’arbre. Regardons-le attentivement dans tous ses détails.

De la même façon, regardons une personne. Là, très vite, on a tendance à comparer et à juger. Contentons-nous de la regarder. Certes, son nez est gros. Admettons simplement que son nez est gros. Point. C’est tout. Il n’y a pas besoin de rajouter un jugement de laideur ou autre.

A quoi sert de juger ? Sinon d’alimenter la vivacité de la « petite voix », qui nous agite par la même occasion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.