Peintre or not peintre ?

Peintre or not peintre ?

island-95159__340D’après Deepak Chopra, si l’on veut savoir pour quoi on est fait, c’est-à-dire quel est le domaine dans lequel on est bon et qu’on peut  rendre à la société, il faut imaginer qu’on a tout, le confort tant pécuniaire que matériel, dans quel cas, que serait notre quotidien ? Est-ce qu’on deviendrait un puissant patron ? Est-ce que l’on s’abandonnerait à l’oisiveté ? Est-ce que l’on s’occuperait d’une fondation humanitaire ? …

Mon souhait serait de retrouver la vie connue jadis à Galang, une île indonésienne. C’était la dernière étape avant l’arrivée en France. Une année en pleine nature luxuriante sous les tropiques, loin de la civilisation. Quel enfant ne serait pas enchanté par ce cadre ? D’accord, c’était un camp de réfugiés, avec très peu de moyen. Du point de vue d’un adulte, cela ne devait pas être terrible la vie dans ces baraquements de fortune. Mais en tant qu’enfant, l’île offrait le meilleur terrain de jeux possible.

Si un jour, une aisance financière se présentait, j’aimerais une cabane dans un endroit comme Galang. Entre le potager et la cueillette, je peindrais, je peindrais, je peindrais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.