Oeil droit, reverras-tu un jour ?

Oeil droit, reverras-tu un jour ?

oeil5Le traitement par collyre pendant un mois n’a pas permis de diminuer la pression de l’oeil droit. On repart pour un autre mois d’une nouvelle sorte de gouttes oculaires. Pendant ce temps-là, le nerf optique continue à se détériorer…irréversiblement. C’est un mal qui s’est installé depuis longtemps, paraît-il. Myopie diagnostiquée à l’adolescence, les lentilles étaient notre solution de correction dès le début. Pour pouvoir acheter des lentilles, on va quasiment tous les ans consulter un ophtalmologiste. Dans notre parcours, on a eu des ophtalmologistes consciencieux et d’autres moins. Ces cinq dernières années, la consultation durait cinq minutes grand maximum, facturée à 40€. Forcément, pas le temps de s’attarder sur un problème de tension… « Mais vous auriez dû leur demander un fond de l’oeil ! », expliqua la semaine dernière une aimable opticienne, qui était désolée que l’oeil droit ne puisse plus déchiffrer même les grosses lettres. Où va-t-on si on doit demander aux spécialistes de faire le minimum de ce qu’ils sont sensés faire…

On s’habitue désormais à vivre avec un seul oeil valide et on laisse très peu de place à la maladie dans notre tête. Si on n’y pense pas comme problème, il n’y a pas de problème !

Admirons les belles couleurs du printemps…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.