Le silence dans la création

Le silence dans la création

Lorsque l’on est concentré sur sa création, la petite voix se tue et on entend le silence. Quoi de plus agréable ? (Parfois quand on n’en est habitué, ce silence peut faire peur.)

On n’est pas à ressasser le passé, ni à se faire des films sur un avenir hypothétique. On est juste-là. Dans le présent. Toute l’énergie est dans les doigts qui guident le pinceau, virevoltant, comme un oiseau qui vole de branche en branche . C’est un moment de grâce ! Ce moment merveilleux peut se retrouver tout au long de la journée, pour peu que l’on ne prête pas attention à la petite voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.