La petite voix me dit…

La petite voix me dit…

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai une petite voix qui me parle sans arrêt. Vous savez, c’est la petite voix qui vous dit que vous êtes grosse, petit, pas beau, idiote, lâche… que vous auriez dû faire ceci ou cela… Vous l’entendez surtout quand votre attention est libre. Si vous ne saisissez pas ce dont je raconte, mettez-vous dans un endroit calme et ne faites strictement rien. Mille pensées vous assaillent. Ce sont les inventions de votre mental. C’est ce que j’appelle la petite voix. Elle parle de tout et de rien. Une vraie pipelette. Elle a toujours quelque chose à dire. Aussi bien vous que moi, on passe notre temps à se laisser happer par elle. Par exemple, quand je suis au volant de ma voiture, mon attention n’est jamais à 100% sur la conduite, car la petite voix m’embarque facilement dans des projections ou des ruminations. Il n’y a pas de bouton « marche-arrêt ».

Que peut la petite voix face à cette innocence?

Que peut la petite voix face à cette innocence ?
– Elle se tait.

 

 

 

 

 

 

 

 

Longtemps, j’ai vécu avec la musique en bruit de fond pour couvrir cette petite voix ou bien je fais plein de choses en même temps pour ne jamais avoir l’esprit au repos, consciemment. Depuis quelque temps, j’apprends, par une méthode séculaire, à ne plus tenir compte de ce que la petite voix me raconte. Elle est toujours là à débiter une montagne de pensées à la seconde. Mais je parviens plus aisément à m’en extraire qu’auparavant. C’est de cette façon-là que j’ai pu me remettre à peindre. J’en avais marre de l’entendre me dire que je n’avais pas de talent, que je perdais mon temps, qu’il y a des millions de gens qui savent faire la même chose que moi… Peut-être qu’elle a raison. En attendant, quand je peins, j’éprouve tellement de plaisir que je ne l’entends plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.