Fait main

Fait main

Certains peintres précisent que leurs créations sont du « fait main » pour les distinguer de l’imprimé sur toile. Faire valoir l’humain sur la machine… donner une légitimité à leurs oeuvres.

Seulement, on a vu un reportage sur des ouvriers-peintres chinois qui font de la copie de grands maîtres à longueur de journée, à la chaîne. Par exemple, sur les Tournesols de Vincent Van Gogh, il y a une première personne qui peint les fleurs, une deuxième personne fait les tiges, une troisième personne exécute les feuilles, etc., sur une cadence d’usine. C’est aussi du « fait main » qui se propose à un prix défiant toute concurrence ! Il n’y a rien d’illégal dans la pratique, car les oeuvres copiées sont du domaine public… selon le documentaire.

« Cela n’a pas la même valeur qu’une création originale ! », direz-vous. Peu importe ! Ces copies trouvent très facilement preneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.