Enjoy the silence…

Enjoy the silence…

t-plongAutrefois, cette chanson de Depeche Mode était un non-sens. Comment peut-on apprécier le silence ? Il n’y a rien dans le silence, sinon l’ennui. Pourtant, lorsque la petite voix dans la tête se calme, quel silence ! Et là, on rencontre l’état créatif.

Ces dernières semaines ont été quelque peu agitées. Des rendez-vous professionnels qui pouvaient mettre un frein à l’activité picturale. Les revenus issus de la vente des tableaux étant insuffisants pour subsister, il fallait bien trouver d’autres sources de rentrée d’argent. Les recherches dans le secteur artistique ne donnant rien, d’autres perspectives ont été envisagées, dans des domaines de compétences de la vie d’avant la peinture.

A la veille d’un entretien d’embauche, le corps a réagi vivement. Oui, oui, oui… ce n’est pas la voie de vie. L’oeil droit, qui s’était calmé jusqu’alors, se fait rouge, comme injecté de sang. Pas d’insistance particulière pour obtenir le poste, car l’éloignement de la peinture est une pure folie !!! La vie se fera comme elle se fera… C’est très bien comme cela !

Guy, de la région lyonnaise, a laissé un message élogieux à la réception de la Belle MAHONIA. Dans cette ambiance de grisaille, c’est bon comme un rayon de soleil ! Merci.

En ce moment, les pinceaux se reposent dans leur pot. Il est aussi bon d’apprendre à écouter le silence et à regarder la vie être, les gens être, sans jugement. Ce n’est guère simple de retrouver un regard innocent. A la moindre chose, le mental a besoin de juger. Tout est bon pour un jugement, sans quoi la petite voix dans la tête perd sa raison d’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.