En eaux troubles

En eaux troubles

Nenuphar_PoissonsLa joie de vivre peut se trouver partout, même en eaux troubles. Les poissons nagent à droite, à gauche, tout droit, en diagonale, en zigzag… tels un corps de ballet infatigable. Tout est paisible. La petite voix dit : « Tu n’as rien de mieux à faire qu’à regarder des poissons idiots ? » « Qu’y-a-t-il de mieux que de savourer la vie ?!! Laisse-moi regarder tranquillement les poissons ! ». Bien sûr, la petite voix déteste ne pas être écoutée…

Aujourd’hui, il y a eu la visite de contrôle des yeux. Tout va bien. Plus de trace d’infection. La pression oculaire s’est stabilisée à en dessous de 20. Pour l’instant, la membrane protectrice de la cornée ne s’est pas encore refermée. C’est ce qui est la source des douleurs au quotidien. On continue à tester la vitamine A.

Finalement, j’ai bien fait de ne pas avoir accepté la chirurgie lourde préconisée en février qui ne visait que la baisse de la pression oculaire. Le diagnostic était trop précipité. Preuve en est maintenant que la pression seule n’est pas responsable de toutes les douleurs.

La peinture attendra jusqu’à demain. Entre la fatigue du voyage et la manipulation des yeux par l’ophtalmologiste, le corps réclame du repos…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.